Son Dakika Haberleri Türkiye ve Belçika 'nın Haber Portalı.

  • Dolar 5.4843
  • Euro 6.1965
  • GR ALTIN 212.17
  • ÇEYREK 348.00

  • 16 Ekim 2016, Pazar 16:25
KadirDuran

Kadir Duran

Extrait du prochain numéro de Bruxelles Korner qui sortira pour le début Novembre 2016

Extrait du prochain numéro de Bruxelles Korner qui sortira pour le début Novembre 2016

 

Edito

Un trou de 4,2 milliards a combler dans un marasme économique n est pas une affaire aussi simple que l’ opposition tente à critiquer le gouvernement actuel , Des miettes d'efforts sur le capital, des milliards de réductions dans la sécurité sociale: un budget totalement déséquilibré ( PS )

Tout ça pour ça! Après une semaine de négociations difficiles, le gouvernement Michel accouche d’un budget qui fait porter les 2/3 de l’effort budgétaire sur la sécurité sociale et la fonction publique, et qui ne prévoit aucune taxation des plus-values ! ( PS )

C’est un budget qui porte la marque de la N-VA: non seulement il fait payer les plus faibles, mais en plus il détricote encore davantage la sécurité sociale, qui garantit la solidarité entre tous les Belges. 
( PS )

La réaction du gouvernement aux licenciements chez Caterpillar, Axa, ING, etc.: décourager les prépensions

Le gouvernement augmente les cotisations patronales sur les prépensions.
ETC… ,. ( PS )

La critique ne doit pas être pour cette année, On oublie que ce n’est pas 4,2 milliards qu’il faut combler mais jusqu’à 12 milliards dans les prochaines années. On peut difficilement trouver des revenus supplémentaires dans un pays où la pression fiscale est déjà forte. Il faudrait cibler les postes de dépenses qui dérapent : les pensions, les soins de santé…, même si les accords sont trouvés pour 2016 permet de respirer en 2017, que faire en 2018 ?
En sachant que les plus values sur les capitaux seront taxées et la TVA va probablement augmentée.
Les avocats n’ ont pas été épargnés avec l’ assujettissement à la tva, alors que c est encore le particulier qui les paye.

Les taxes kilométriques de 20 cents au kilomètre pour les transporteurs de poids lourds qui a déjà rapporté 1 milliard n’a pas réussi à diminuer l’ hémorragie. Peut – être qu’à la place de ruiner les sociétés et de matraquer, à dévaliser le peuple, à réfléchir à un nouveau modèle économique.
Il y a un nouveau modèle économique en plein expension, qui s’ appelle l’ « uberisation ». L’ économie collaborative, pour rappel ; 
L’économie collaborative est une activité humaine qui vise à produire de la valeur en commun et qui repose sur de nouvelles formes d'organisation du travail. Elle s'appuie sur une organisation plus horizontale que verticale1, la mutualisation des biens, des espaces et des outils (l'usage plutôt que la possession), l'organisation des citoyens en "réseau" ou en communautés et généralement l'intermédiation par des plateformes internet (à l'exception de modèles comme les réseaux d'échanges réciproques de savoirs)
Donc l’ ubérisation est un phénomène récent dans le domaine de l'économie consistant à l'utilisation de servicespermettant aux professionnels et aux clients de se mettre en contact direct, de manière quasi-instantanée, grâce à l'utilisation des nouvelles technologies. La mutualisation de la gestion administrative et des infrastructures lourdes permet notamment de réduire le coût de revient de ce type de service ainsi que les poids des formalités pour les usagers. 
Les sociétés Ubériser sont « Airbnb, Booking.com , Amazon, - Uber, les taxis, la drague,- le sexe, - les services publics,- la société de consommation,- les pompes funèbres,- les collectivités,- le nettoyage à domicile,- les détectives privés,- les télécoms,- l’intelligence,- les brasseries,- l’université,- le sans-contact,- le cash,- la location saisonnière,- l’opinion,- la formation,- le community management,- la restauration,- le domaine de la lutte, - le marché de l’emploi, - la restauration,- la médecine et la santé, - les partis politiques, - les géants du CAC40, - les banques traditionnelles, - les transports et la mobilité, - le prêt-à-porter, - l’assurance santé, - la gastronomie et la cuisine ethnique, l’expertise comptable, - les informaticiens, - le droit, les notaires et les avocats, - l’immobilier, - la livraison de repas à domicile, - la chaîne logistique, - l’industrie des fonds
- le conseil en management …presque tous les domaines.

À l’affut des pratiques commerciales émergentes, Bruxelles Korner s’est penchée sur la tendance pop-up, En Belgique, 3 commerces éphémères ouvrent chaque jour, Comme son nom le laisse présager, le pop-up store est un magasin éphémère, ouvert pour une période courte. Protéiforme, il s’adapte à toutes les offres, à tous les goûts, à tous les portefeuilles et se développe un peu partout et un peu tout le temps. Les bienfaits du pop-up ne profitent pas seulement aux instigateurs et à leurs clients ; les propriétaires et les communes peuvent également y trouver de l’intérêt.

Vous trouverez dans le prochain numéro de Bruxelles Korner qui sortira pour le début Novembre 2016 une enquête approfondie sur une nouvelle économie
Fugace en attendant la révolution d’ une nouvelle économie par le gouvernenment .
Alors que d’ autre part les grèves se multiplient de jour en jour pour pour divers thèmes. 
En plus de la manifestation fédérale organisée en front commun le 24 mai et la grève menée par la FGTB le 24 juin, plusieurs autres actions ont été annoncées par les syndicats, une manifestation fédérale a eu lieu le 29 septembre et une grève générale annulée le 7 octobre, sauf pour ING Banque, selon la CSC. Le syndicat libéral CGSLB doit encore se prononcer sur ces deux dernières dates. Le 31 mai, une manifestation dédiée aux services publics sera organisée en front commun et "soutenue par le privé", selon le plan d'action du front commun. Du 20 au 24 juin, plusieurs actions de sensibilisation se tiendront dans les entreprises. Viendra ensuite une grève nationale organisée par la FGTB le 24 juin. La CSC n'y participera pas et la CGSLB se prononcera le 25 mai à ce sujet.
D'autres "actions à thèmes" sont par ailleurs prévues entre le 25 mai et le 17 juin. Les syndicats souhaitent défendre le pouvoir d'achat, des services publics de qualité, la sécurité sociale, l'emploi de qualité et une fiscalité juste, explique un bref communiqué diffusé mardi. (Belga)
, et de nouvelles réformes européennes sont les propos de ces derniers jours, comme 
Accord économique et commercial global (AECG) ou CETA
L'accord économique et commercial global (AECG) est un traité récemment négocié entre l'UE et le Canada. Une fois appliqué, il offrira aux entreprises de l'UE des débouchés commerciaux plus nombreux et de meilleure qualité au Canada et soutiendra la création d'emplois en Europe.
Il supprimera les droits de douane, mettra fin aux restrictions en matière d'accès aux marchés publics, ouvrira le marché des services, offrira aux investisseurs un environnement prévisible et aidera à prévenir la copie illicite d'innovations ou de produits traditionnels de l'UE.
la Wallonie met son veto à la signature de l’accord par la Belgique a CETA
Chacun a campé sur ses positions au parlement wallon : PS, CDH, Écolo et PTB refusent que le ministre des Affaires étrangères signe le traité.
Pour en finir le déclin des banques, "Certaines grandes banques souffrent toujours du même mal, comme l'illustre la Deutsche Bank", ING supprime 3500 emplois en Belgique, 9000 chez Commerz- Bank et entre-temps la Deutsche Bank 10000 se débat dans les difficultés ? Restructuration chez P&V, Axa, ABN amro, …
La crise n est pas à l origine des taux bas, les coupables sont les Chinois, les Papy-Boomers, les riches et les épargnants, le sujet est approfondi dans le prochain numéro de Bruxelles Korner qui sortira pour le début Novembre 2016.
Pour la bonne humeur après de mauvaises nouvelles, j’ai trouvé un humour qui correspond bien à notre situation actuelle.

Come dit l’ Artiste Raymond Devos dans son sketch "Parler pour ne rien dire", 
« ….Si vous le permettez, je vais faire brièvement l'historique de la situation, quelle qu'elle soit !
Il y a quelques mois, souvenez-vous la situation pour n'être pas pire que celle d'aujourd'hui n'en n'était pas meilleure non plus !
Déjà nous allions vers la catastrophe nous le savions ... 
Nous en étions conscients !
Car il ne faudrait pas croire que les responsables d'hier étaient plus ignorants de la situation que ne le sont ceux d'aujourd'hui !

Oui la catastrophe, nous le pensions, était pour demain !
C'est-à-dire qu'en fait elle devait être pour aujourd'hui ! 
Si mes calculs sont justes !
Or, que voyons-nous aujourd'hui ?
Qu'elle est toujours pour demain !
Alors je vous pose la question, mesdames et messieurs :
Est-ce en remettant toujours au lendemain la catastrophe que nous pourrions faire le jour même que nos l'éviterons ? 
D'ailleurs je vous signale entre parenthèses que si le gouvernement actuel n'est pas capable d'assurer la catastrophe, il est possible que l'opposition s'en empare !

Raymond Devos.
… 

NE RATEZ PAS !!  le prochain numéro de Bruxelles Korner qui sortira pour le début Novembre 2016.

Duran Kadir - Editeur -Bruxelles Korner

 


MAKALEYE YORUM YAZIN

Dikkat! Suç teşkil edecek, yasadışı, tehditkar, rahatsız edici, hakaret ve küfür içeren, aşağılayıcı, küçük düşürücü, kaba, pornografik, ahlaka aykırı, kişilik haklarına zarar verici ya da benzeri niteliklerde içeriklerden doğan her türlü mali, hukuki, cezai, idari sorumluluk içeriği gönderen Üye/Üyeler’e aittir.


TaXiBXL
yukarı çık