Reklamı Geç
3 saniye kaldı
bayram

Son Dakika Haberleri Türkiye ve Belçika 'nın Haber Portalı.

  • Dolar 6.0949
  • Euro 7.0273
  • GR ALTIN 233.92
  • ÇEYREK 375.66

Polisten kaçan sığınmacıların kamyonetinde, (2- 3) yaşındaki Kürt kökenli kız çocuğu Mawda, Belçikalı polis tarafından vuruldu

- Belçika'da kaçakları taşıyan araçta cesedi bulunan (2- 3) yaşındaki çocuğun ölüm nedeninin belirlenmesi için otopsi yapılacak

Polisten kaçan sığınmacıların kamyonetinde,  (2- 3)  yaşındaki Kürt kökenli kız çocuğu Mawda, Belçikalı polis tarafından vuruldu
  • 19 Mayıs 2018, Cumartesi 2:56

Polisten kaçan sığınmacıların kamyonetinde çocuk ölü bulundu 

- Belçika'da kaçakları taşıyan araçta cesedi bulunan (2- 3)   yaşındaki çocuğun ölüm nedeninin belirlenmesi için otopsi yapılacak

Belçika'da,  sığınmacıları taşıyan bir kamyonette (2- 3)   yaşında bir çocuk ölü bulundu.

Belçika'nın Fransızca yayın yapan Le Soir gazetesine göre, polis Namur kenti yakınlarında şüpheli bir kamyoneti takibe aldı. Polisten kaçmaya çalışan kamyonet, başka bir araca çarpınca durmak zorunda kaldı. 

Kamyonette 30 sığınmacı yakalanırken, (2- 3)   yaşında bir çocuğun cesedine ulaşıldı.

Belçikalı yetkililer, çocuğun ölüm nedeninin tespit edilmesi için otopsi yapılacağını duyurdu. 

Göçmenlere yönelik uygulanan tartışmalı politikalar ile gündeme gelen Belçika'da, daha çok Sudan ve Eritre'den gelen sığınmacılar ülke üzerinden İngiltere'ye geçmeye çalışıyor.

Belçika polisi sık sık başkent Brüksel'in merkezinde bulunan park ve tren garlarında kalan sığınmacılara yönelik operasyonlar düzenleyerek bu kişileri gözaltına alıyor.

 

Polis takibinde ölen Mawda'nın annesi konuştu: "İnsanlar dışarıdayken polis ikinci kez ateş açtı"

Mawda  yanağından vuruldu, (2- 3) yaşındaki kız çocuğu, Jolimont  mezarlığına çarşamba günü gömülecek.

 

"... 

Une camionnette interceptée à Maisière : La fillette a été tuée par balle

L'autopsie de la petite fille décédée dans la nuit de mercredi à jeudi sur l'autoroute E42 Namur-Mons a révélé que le décès de l'enfant avait été occasionné par une arme à feu. Une balle a traversé une joue de l'enfant, a expliqué, vendredi après-midi, Frédéric Bariseau, premier substitut du parquet de Tournai. La victime était à bord d'un véhicule qui contenait 30 migrants d'origine Kurde. A l'issue d'une course-poursuite sur la E42 entre Namur et Mons (70km), ce véhicule a été bloqué après des tirs des forces de l'ordre. Rien ne permet de préciser, pour l'instant, que l'enfant a été touché par les tirs de la police.

Le véhicule des fuyards a été bloqué vers 03h00 du matin sur un parking autoroutier à Maisières (Mons). "En ce qui concerne l'état de santé de la fillette, les services d'urgence ont d'abord parlé d'un traumatisme crânien. Les faits se sont déroulés dans le noir, ce qui a probablement altéré leur jugement", précisait vendredi Frédéric Bariseau. "L'enfant est rapidement décédé. Les résultats de l'autopsie, pratiquée en soirée, ont révélé que le décès avait été occasionné par une arme à feu. L'enfant a reçu une balle dans la joue. On n'exclut pas que cette balle ait été tirée par un policier ou encore par une des personnes qui était dans la camionnette en fuite. Les enquêteurs ont opéré un relevé des douilles afin de déterminer l'origine de l'arme et donc du tireur. Les caméras placées le long de l'autoroute doivent encore être exploitées. Tout le monde doit être entendu, notamment les policiers qui sont intervenus", ajoute-t-il. "S'il s'avère que c'est un policier qui a tué l'enfant, il aura d'une part une peine disciplinaire et sera poursuivi en justice, comme tout citoyen", indique encore le magistrat.

Le trajet effectué par la camionnette qui contenait 30 migrants, dont quatre enfants, n'est toujours pas connu. Sur un parking autoroutier de la région de Namur, une patrouille du WPR (police des autoroutes) a repéré une camionnette portant, tant à l'avant qu'à l'arrière, des plaques d'immatriculation non-officielles. "Les policiers ont envisagé l'hypothèse d'un vol cargo. Lors d'une tentative de contrôle, la camionnette a pris la fuite en douceur. A Sambreville, le véhicule a fait mine de s'arrêter, puis à redémarré. Cette camionnette a ensuite essayé, à plusieurs reprises, de causer des accidents afin de stopper la progression de la police." Les fuyards roulaient à une vitesse d'environ 90km/h. "A Maisières, la police de la route de Mons a placé des véhicules devant et à l'arrière de la camionnette, afin de faire tampon.

La camionnette a été dirigée vers une aire de parking où la police avait placé un camion à la sortie. Le chauffard a été pris dans une souricière et a heurté un camion avant de s'immobiliser. On ne sait pas précisément quand ont eu lieu les tirs de la police. Lors de l'intervention, il n'y avait plus personne au volant. En cas d'interception, c'est une technique des passeurs de mettre le véhicule au point mort, de le laisser filer et de se glisser à l'arrière avec les migrants.

Cette camionnette était équipée de vitres opaques à l'arrière", conclut le magistrat, qui précise que le père et la mère de la victime étaient à bord. A la demande de la juge d'instruction, le comité P a ouvert, jeudi soir, une enquête...."

Le Vif

HABERE AİT RESİMLER

Kaynak: Kadir Duran

HABERE YORUM YAZIN

Dikkat! Suç teşkil edecek, yasadışı, tehditkar, rahatsız edici, hakaret ve küfür içeren, aşağılayıcı, küçük düşürücü, kaba, pornografik, ahlaka aykırı, kişilik haklarına zarar verici ya da benzeri niteliklerde içeriklerden doğan her türlü mali, hukuki, cezai, idari sorumluluk içeriği gönderen Üye/Üyeler’e aittir.


yükleniyor
siyaset arenasi
yukarı çık